CV115 - David McMillan, Croissance et Dégradation — Pierre Dessureault
CV115 - David McMillan, Croissance et Dégradation — Pierre Dessureault

CV115 - David McMillan, Croissance et Dégradation — Pierre Dessureault

Prix régulier $1.00 CAD $0.00 CAD Prix unitaire par

Ciel variable 115 - La Marche du Monde (Été 2020)
Lectures (Article individuel, version numérique)

David McMillan, Croissance et Dégradation 
Pripiat et la zone d’exclusion de Tchernobyl
Essai de Claude Baillargeon
Göttingen, Steidl, 2019, 262 p., 200 photographies

Par Pierre Dessureault

Tchernobyl et sa tragédie nucléaire, ce sont, près de 35 ans plus tard, un mélange de ruines en disparition et de traces dans la mémoire collective. C’est le constat de Pierre Dessureault lors de sa recension du livre de 200 photographies de David McMillan. Après un rappel de l’explosion du 26 avril 1986 et du « concert de déni, d’incompétence et de désinformation » offert par la suite par Moscou, l’auteur se penche sur le travail de McMillan, qui a séjourné vingt-deux fois dans la zone dite d’exclusion. « Ce qui frappe d’abord dans [ses] images, soutient-il, c’est leur manière particulière de cristalliser, dans l’instant du présent de la prise de vue et du constat d’état des lieux, un passé et un avenir qui coexistent. » Selon Dessureault, on assiste alors à « une tension entre le domaine bâti qui progressivement s’effrite et la nature qui prolifère ». Autrement dit, toujours dans son riche vocabulaire, à « un cycle de désagrégation et de renaissance (qui) s’entrecroisent. »

Détails

Langue : Français
Version numérique : PDF, 307 Kb

Notice bibliographique

Pierre Dessureault, « David McMillan, Croissance et Dégradation. Pripiat et la zone d’exclusion de Tchernobyl », Ciel variable, no 115, « La marche du monde », Montréal, 2020, p. 85.

Liens utiles


Partager ce produit