CV121 - Pierre Blache, L'insolence des villes — Michel Hardy-Vallée
CV121 - Pierre Blache, L'insolence des villes — Michel Hardy-Vallée

CV121 - Pierre Blache, L'insolence des villes — Michel Hardy-Vallée

Prix régulier $2.00 CAD $0.00 CAD Prix unitaire par
Frais de port calculés à l'étape de paiement.

Ciel variable 121 - Déambulations (Automne 2022)
Portfolios (Article individuel, version numérique)

Pierre Blache: L’insolence des villes
Restez à la maison; allez marcher | Stay Home; Take a Walk

— Michel Hardy-Vallée

Peu de présence humaine dans les images de villes de Pierre Blache, si ce n’est à une échelle microscopique ou par l’évocation de cubicules habitables ou de fenêtres éclairées. C’est plutôt la cité comme organisme vivant qui est dépeinte, toute entière faite de réseaux (électricité, transport, aération...) et de modules de vie agglomérés aux autres. Les points de vue sont distants, ou encore en plongée et contre-plongée vertigineuses, comme pour signaler l’écrasante dimension de ces endroits que l’humain s’est créés pour y vivre et dans lesquelles il cherche un peu d’humanité. Les villes sont insolentes parce qu’elles impliquent la confrontation, croit Michel Hardy-Vallée. Or, écrit-il, « Blache construit […] sa propre ville » et ses collisions sont intérieures, sa démarche spirituelle. « Son regard critique sur le paysage humain, juge-t-il, est à la recherche de zones d’inconfort, capable de discerner la menace derrière un filet suspendu. »

Détails

Langue : Français et anglais
Version numérique : PDF, 10,8 Mb

Notice bibliographique

Michel Hardy-Vallée, « Pierre Blache, L’insolence des villes — Restez à la maison; allez marcher », Ciel variable, no 121, Montréal, 2022, p. 35-45.

Liens

  • CV121 - Déambulations (Table des matières)
  • Retour à CV121 - Déambulations (articles numériques)
  • Ciel variable 121 - Déambulations (version Papier)

  • Partager ce produit

    Français